Vous êtes ici
Accueil > Actualité locale > Déclaration de Xavier Fortinon – Liquidation de l’entreprise Darbo.

Déclaration de Xavier Fortinon – Liquidation de l’entreprise Darbo.

Xavier Fortinon, 1er vice-président du Conseil départemental, apporte son soutien aux salariés de Darbo et dénonce les pratiques des dirigeants.

« Les salariés de l’entreprise DARBO traversent des moments particulièrement difficiles.  qu’a connue cette entreprise depuis de nombreuses années. Elle a été le jouet de plusieurs groupes et de ses dirigeants qui l’ont conduit dans cette situation désastreuse pour les salariés et le territoire. On ne peut être que révoltés face à ses comportements de prédateurs qui mettent à mal la vie de 131 familles sans compter les dégâts collatéraux qui ne manqueront pas de surgir dans les semaines et mois à venir.
Je tiens à féliciter les salariés de Darbo qui ont mené un combat extraordinaire dans la dignité, dans le respect de leur outil de travail. Ils ont toujours fait preuve d’un sens des responsabilités que l’on ne peut que louer ainsi qu’une détermination sans faille. Je joins à ces félicitations Albert Tonneau, le Maire de Linxe, qui s’est démené sans compter et qui vit cette liquidation comme un cataclysme à la fois personnel mais aussi pour sa commune. Car c’est l’entreprise phare de sa commune qui disparait et tout l’avenir de sa commune et de ses habitants qui est en question. Pour lui qui vient du Nord, c’est un bégaiement de l’Histoire et je tenais à lui témoigner de tout notre soutien amical et lui assurer de la solidarité du Département.
Je n’adresserais pas les mêmes remerciements aux dirigeants de Darbo qui encore au mois d’avril, nous accueillaient dans leur entreprise et nous décrivaient une situation saine avec un avenir prometteur, alors que déjà leur trésorerie était tendue et que certains fournisseurs de bois voyaient leurs créances en souffrance. Cette malhonnêteté témoigne de cet état d’esprit où l’on ne tient que peu de cas de la situation des femmes et des hommes qui font tourner l’outil de travail. Que penser de cette dernière offre où tout le statut actuel de salariés était revisité à la baisse avec des propositions pour le moins indécentes et inacceptables avec des sollicitations très importantes des pouvoirs publics en matière d’exonération fiscales et de financement en capital alors même que ces pouvoirs publics ont été spoliés par le dirigeant actuel.
A ce titre je tenais à vous dire que le Département examine la possibilité d’une procédure judiciaire à l’encontre du groupe Gramax, pas tant pour récupérer les 300 000€ que nous avons versés que pour montrer à ce prédateur que nous ne sommes pas des victimes expiatoires et que lui aussi pourrait rendre des comptes devant la justice pour son escroquerie, il n’y a pas d’autres mots.
Attaché à préparer aux mieux l’avenir des salariés, je tiens faire part de l’action des pouvoirs publics dans leur ensemble afin de mettre en place tous les moyens permettant de créer les conditions financières et matérielles permettant la préparation à leur reconversion ( Contrat de Sécurisation Professionnelle, cellule de reclassement, plans de formation). »

Département des Landes

Laisser un commentaire

Top